Adorer avec Marie

Elle attire l’amour de son Dieu 

C’est dans le silence de sa maison que Marie se retire, seule avec son Dieu.

« Pour toi, si tu veux prier, retire-toi dans ta chambre, ferme la porte et prie, dans le secret. Ton Père, qui te voit te le rendra » (Mt, 6,6).

Il y a déjà, dans l’âme de Marie, comme une connaissance mystérieuse de ces paroles de l’Evangile ; ces paroles que son Fils dira plus tard aux Apôtres et à tous ceux qui l’écoutent ; ces paroles qui viennent jusqu’à nous pour que nous en vivions, comme en a vécu Marie.

Pour prier dans le secret, point n’est besoin de se retirer sur une haute montagne ou dans un lieu inaccessible. Mais, là même où Dieu nous a placés, dans nos maisons ; dans nos familles ; en plein milieu du monde.

Il ne tient qu’à nous de nous retirer, dans le secret de l’âme, là où règne ce silence intérieur que Dieu ne demande qu’à combler.

Marie, dans le silence de sa maison, prie et adore son Dieu. Prière si humble, si discrète, si effacée, qu’elle attire l’amour de Dieu avec une force inexprimable. C’est la force de l’Esprit vivant, l’Esprit du Père et du Fils.

Le silence de l’adoration

La clé d’un cœur, c’est le silence.

Il n’y en a pas d’autre.

Pas d’autre façon

d’ouvrir son cœur à Jésus

que d’entrer dans le silence :

silence intérieur,

silence de l’âme

qui se tourne vers son Dieu.

Silence de l’âme en adoration,

qui fait taire tous les bruits du monde,

tous les bruits de l’extérieur

et aussi tous nos bruits intérieurs.

Silence de l’âme en adoration

au milieu du bruit du monde.

Silence auquel Dieu nous appelle

de plus en plus fortement

et parce que justement

nous sommes dans le monde

et parce que, maintenant,

c’est en plein dans ce monde

qu’il faut à Dieu

des espaces de silence,

des espaces d’adoration.

Silence de l’âme en adoration ;

silence de Marie,

silence de Jésus

en l’Eucharistie.

Silence de l’âme

à l’écoute de son Dieu

et qui le laisse parler.

Silence pour écouter

la Parole de Dieu.

Jésus est celui qui parle

de la part de Dieu.

 

 

Silence de l’âme

à l’écoute de son Dieu

et qui le laisse parler.

Silence pour écouter

la Parole de Dieu.

Jésus est celui qui parle

de la part de Dieu.

Il se révèle à nous dans le silence,

Il nous instruit,

Il se manifeste à nous,

Il nous guide et nous conduit,

Il modèle nos cœurs ;

de ses mains, il les pétrit

et les conduit.

Silence de l’âme en prière

dans l’adoration de son Dieu.

Silence de l’union à Dieu

où ne règne plus

que la paix souveraine.

Silence si fructueux

de l’intimité avec Dieu,

qui nous vide de nous-même

et nous enrichit de Dieu.

Ô Jésus en l’Eucharistie,

tout enveloppé de silence,

mon âme emplie de ta présence

t’aime et t’adore.

Silence de l’âme en adoration

qui nous ouvre à un plus grand amour.

Silence qui nous relie aux autres

et qui réchauffe les cœurs.

Silence de l’âme

à l’écoute de Dieu

à l’écoute des autres

attentive à Dieu

attentive aux autres.

Humble silence de Dieu

qui rend l’âme tout humble,

doux silence de Dieu

qui donne douceur à l’âme.

Dans ton silence, ô mon Dieu,

je trouve ta présence

si pleine et si envahissante,

que tous les bruits du monde

sont devenus vides et creux.

Je t’aime et je t’adore,

toi,

présence vivante,

plénitude de l’âme.

 

Extraits de : Marie Benoîte Angot,  Adorer avec Marie

Ed. Sarment-Jubilé, Paris

http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/le-silence-dadoration

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *