Florilège des bons mots du pape le plus drôle de l’histoire

Angelo Guiseppe Roncalli, le pape saint Jean XXIII, est né en Italie en 1881 et a été ordonné prêtre en 1904 à 23 ans. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, alors délégué apostolique en Turquie, il permet le sauvetage d’un grand nombre de juifs recherchés par le pouvoir nazi, en leur accordant un « visa de transit » de la délégation apostolique.

En 1958, après la mort du pape Pie XII, il est élu au trône de Saint-Pierre et grâce à son charisme, sa bonne humeur et sa générosité légendaire, il n’aura fallu que peu de temps pour qu’il soit appelé « le bon pape ». De par sa volonté de faire dialoguer la mission de l’Église d’annoncer l’Évangile avec toutes les réalités humaines, il convoque le concile Vatican II pour réfléchir à la manière dont la pastorale de l’Église peut répondre aux nouveaux défis d’un monde en mutation.

Saint Jean XXIII a rejoint le Père le 3 juillet 1963, a été béatifié par saint Jean Paul II au cours du Jubilé de l’an 2000 et a été canonisé par le pape François en avril 2014. Sa fête est célébrée le 11 octobre.

La supérieure du Saint-Esprit

Un jour, le « bon pape » sort seul du Vatican pour aller rendre une visite discrète à un ami prêtre qui séjournait à l’hôpital du Saint-Esprit. Quand il s’annonce à la porte, la mère supérieure toute émue lui dit :  « Saint-Père, je suis la supérieure du Saint-Esprit ».

Et Jean XXIII de répondre :

« Mais quelle carrière fabuleuse vous avez fait ma sœur ! Je n’ai réussi pour ma part qu’à devenir le vicaire du Christ ! ».

 

Saint-Jean-hors-les-murs

Saint Jean XXIII est le premier pape du XXe siècle à quitter parfois discrètement les murs du Vatican pour rendre visite aux personnes nécessiteuses. Les Romains, avec leur sens de l’humour légendaire, l’appelaient alors Saint-Jean-hors-les-murs, en référence à la célèbre basilique de Saint-Paul-hors-les-murs.

Les sœurs de saint Joseph

Un groupe de religieuses se présente un jour au Pape et lui indiquent qu’elles sont les sœurs de Saint-Joseph. Le bon Pape réplique du tac-au-tac :

« Mais que vous êtes bien conservées ! ».

Les saintes Écritures

Alors qu’il reçoit le rabbin de Rome, le pape souhaite raccompagner son invité jusqu’à la sortie de la salle des audiences. Le rabbin cède alors le passage au pape, mais saint Jean XXIII, cédant à son tour le passage au rabbin, déclare d’un ton solennel :

« L’Ancien Testament d’abord ! ».

Pour conclure

Saint Jean XXIII avait l’habitude de conclure ses rencontres avec les pèlerins avec cette petite phrase sur le fait qu’il était tout le temps à l’intérieur du Vatican :

« Revenez, revenez, nous sommes, hélas, toujours là ! ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *