« La Pourpre et le Noir », un film à voir

J’ai découvert récemment l’existence de Monseigneur Hugh O’Flaherty dans un télé-film américano-italo-britannique «  La Pourpre et le Noir »  réalisé par Jerry London et  produit en 1983 d’après le roman de J.P. Gallagher, avec Grégory Peck dans le rôle d’O’Flaherty.

C’est un film qui permet de découvrir le courage, la détermination et les actions de cet homme d’église pendant l’occupation de Rome par le régime nazi en 1943. Il est important à mon avis de faire connaître  de tels  faits réels tels que ceux réalisés par Monseigneur Hugh O’Flaherty et une poignée d’hommes et de femmes, déterminés à secourir  leurs prochains. Dans le contexte de la domination allemande sur l’Europe, le Vatican, a pu rester neutre… mais ce témoignage vient montrer que malgré l’oppression, des actions magnifiques de l’Eglise Catholique  ont pu éclore.

Monseigneur Hugh O’Flaherty et son réseau sauvent  de 4 000 à 6 000 personnes de l’exécution ou des camps de la mort, et les logent dans divers appartements, fermes et couvents. Un de ses logements est à côté même du local SS du quartier. Des quelque 9 700 juifs de Rome, 1 007 sont envoyés, pendant l’occupation, à Auschwitz. Les autres sont cachés par l’Église catholique ; 3 000 à Castel Gandolfo, environ 200 à 400 sont embauchés dans la garde suisse du Vatican et 1 500 sont cachés dans des monastères, des couvents ou des collèges. Le reste, 3 700, sont cachés dans des familles .

Les nazis qui occupent Rome tentent de stopper ces activités de sauvetage et découvrent que cette organisation secrète est dirigée par O’Flaherty. Les SS, sous les ordres de leur chef SS de Rome, le lieutenant-colonel Herbert Kappler, essaient à plusieurs reprises de l’assassiner en dehors du Vatican.

 

Lors de la chute de Rome, O’Flaherty protège la femme et les deux enfants du lieutenant-colonel Herbert Kappler. Sa famille réussit à rejoindre la Suisse alors qu’il est arrêté et condamné à la prison à vie. Quand les Alliés arrivèrent à Rome, en juin 1944, 3 925 des protégés d’O’Flaherty sont en vie. Mgr O’Flaherty demande et veille à ce que les prisonniers allemands soient traités aussi bien que possible.

Ce qui m’a le plus touché est de réaliser que cet homme d’église a fait acte de Miséricorde en sauvant la famille du persécuteur le colonel Herbert Kappler. Découvrir que ce prêtre irlandais rendait visite   chaque mois dès 1945 à cet officier SS dans sa prison italienne me fait sentir à quel point est puissante la force du pardon. J’ai découvert également l’impensable : en 1959 Herbert Kappler se convertit au catholicisme. La conversion d’un homme animé par les forces des  ténèbres, tel cet  ancien nazi officier SS et  chef de la Gestapo… est donc possible ! Qu’il est bon de savoir que de telle conversion existe ! Dieu est Amour et Miséricorde.

Bruno Haulot

LaPourpreetleNoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *