Miséricorde sur le Chemin de Saint Ignace : « se laisser conquérir par le Christ »

Un itinéraire spirituel sur le chemin de saint Ignace et des Exercices spirituels.

Dans la logique de l’Année sainte extraordinaire de la miséricorde, le pape François accorde l’indulgence plénière aux pèlerins qui se rendent dans les sanctuaire de Loyola et Manrèse (Espagne) au cours de la célébration de la première année jubilaire du Chemin ignatien qui commence ce 31 juillet, ne la fête liturgique de saint Ignace de Loyola, fondateur des jésuites (1491-1556).

Le « Chemin ignatien », « Camino Ignaciano » est un itinéraire spirituel espagnol de 650 km, 28 étapes dans le Nord-Est de l’Espagne, entre le Pays basque et la Catalogne. Il est qu’il est découpé en quatre semaines, comme les Exercices spirituels, pour « se laisser conquérir par le Christ », explique le pape François.

Inauguré en 2012, ce « Camino » suit les étapes que saint Ignace a lui même empruntées au XVIe siècle pour se rendre, en pénitent et en mendiant vers Barcelone pour embarquer en direction de la Terre Sainte. Il passera par le sanctuaire de Montserrat, en Catalogne et à la grotte de Manrèse, où il vivra une illumination et rédigera les Exercices spirituels, à l’âge de 31 ans.

Le site caminoignaciano.org propose pour chaque étape un détaille les points d’intérêts à visiter, d’hébergements et de ravitaillement disponibles. Une sorte de “passeport” ou “lettre de créance” (“credenciale”) permet au pèlerin d’accéder à ces hébergements réservés.  A l’arrivée, un certificat lui est remis.

Le pape indique l’horizon, rapporte Radio Vatican en italien: “la gloire de Dieu”, la continuelle recherche de Dieu, animé d’une “sainte et belle inquiétude”.

 

Il indique aussi l’esprit dans lequel se mettre en marche: la “magnanimité”, avec un “coeur grand” – même dans les petites choses quotidiennes – et “sans peur”.

 Cela signifie “marcher avec Jésus le coeur attentif à ce que dit Jésus” chaque jour, ce qui signifie un chemin de conversion avec cette interrogation: “Est-ce que vraiment je place Jésus au centre de ma vie?”

“Dans l’art de marcher, ce qui importe, c’est non pas de ne pas tomber, mais de ne pas rester à terre”, de “se relever”, et de “continuer avec la force et la confiance dans le Seigneur”, explique le pape, selon la même source.

Le pape François invite aussi à marcher en Eglise et avec des amis car le chrétien n’est pas une “personne isolée”: “au caractère central du Christ correspond aussi le caractère central de l’Eglise. Ce sont deux feux inséparables: je ne peux pas suivre le Christ si ce n’est dans l’Eglise et avec l’Eglise.”

Il invite aussi à un chemin “créatif” pour rejoindre les périphéries, ceux qui sont loin, mais en Eglise, “avec cette appartenance qui donne le courage d’aller de l’avant”: “Servir le Christ c’est aimer l’Eglise concrète et la servir avec générosité et obéissance.”

Pour le « Catéchisme de l’Église catholique » (n. 1471): « L’indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée (…). »

Source : https://fr.zenit.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *